Vidéos


Spécialistes
Kathleen Martin Kathleen Martin
Michael James Michael James
Pierre-Yves Daoust Pierre-Yves Daoust
Laurie Murrisson Laurie Murrisson
Andrew Westgate Andrew Westgate
Heathear Koopeman Heathear Koopeman
Jeffrey Gallant Jeffrey Gallant
Kathleen Martin
Kathleen Martin Deux scientifiques de renom, Michael et Kathleen ont passé les dernières décennies à faire des découvertes originales sur la tortue Luth, tout en se rendant compte à quel point il peut être difficile de suivre les énormes tortues luth dans l'océan Atlantique. Ils sont des chercheurs de pointe de la Nouvelle-Écosse, qui ont fondé le Canadian Sea Turtle Network. Il s’agit d’une large coalition unique en son genre qui regroupe des écologistes, des scientifiques marins et des bénévoles qui participent au suivi et l'enregistrement des mouvements des tortues luth dans les eaux canadiennes depuis plus de dix ans; un travail énorme pour le rétablissement de l'espèce. Le travail du groupe est devenu plus qu'essentiel à la compréhension de la biologie, du comportement et à la mesure des populations de ces animaux massifs. Il s’agit du seul endroit au Canada ou ce genre de recherches sont effectuées et des scientifiques d’un peu partout à travers le monde viennent s'y renseigner et y participer.
Michael James
Michael James Il a fondé avec Kathleen Canadian Sea Turtle Network et il est aussi biologiste auprès du Ministère de Pêches et Océans Canada et professeur au département de biologie de l'Université Dalhousie. Il dit qu’on "ne savait même pas que les tortues marines faisaient partie de l'environnement marin au Canada" quand il a fait des études supérieures en biologie à l'Université Acadia, à Wolfville, en 1998. Un professeur l'a encouragé à se pencher sur les tortues de mer, qui, à l'époque, ne recevaient pas beaucoup d'attention académique. Mike a sauté sur l'opportunité mais sans un budget de recherche extravagante, il lui faut donc un peu d'ingéniosité. Les tortues luth sont classées comme des espèces en danger critique par l'Union internationale pour la conservation de la nature. On estime qu'il reste moins de 35 000 tortues luth femelles qui nichent dans le monde entier. Les femelles sont légèrement plus facile à compter parce qu'elles retournent à la terre ferme pour pondre leurs œufs; les mâles ne reviennent jamais à la terre après l'éclosion. Mike James se déplace aussi périodiquement à Trinidad pour un rendez-vous avec son collègue de recherche, le Dr Scott Eckert, pour étudier la nidification annuelle de milliers de tortues luth sur l'île. Un de leur but est de trouver une nidification de tortues provenant de la Nouvelle-Écosse, grâce au marquage fait sur celle-ci, puis de fixer sur celle-ci un émetteur par satellite afin de documenter son voyage vers le Nord. Ils sont assistés dans leurs travaux de recherche par les membres de Nature Seekers, un groupe de conservation basé à Trinidad qui protège les tortues luth.
Pierre-Yves Daoust
Pierre-Yves Daoust Passionné par la faune en général, mais aussi par les mammifères marins et les oiseaux, Pierre-Yves Daoust compte bien veiller à la conservation de la faune. En combinant ces intérêts avec celui pour les sciences, il est devenu un vétérinaire et pathologiste reconnu. Depuis 30 ans, il enseigne la pathologie des animaux domestiques et sauvages à ses étudiants de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard. Il a commencé à se pencher sur les mammifères marins vers le début des années 90. Des marsouins aux phoques, en passant par les globicéphales et les rorquals, son travail porte sur les maladies qui les affectent mais aussi l’impact des activités humaines sur ces espèces. À l’été 2017, il a codirigé les nécropsies de sept baleines noires. Il y a un an, il a commencé un projet de recherche sur la consommation de la viande de phoques annelés par les communautés inuites dans le territoire du Nunavut, plus précisément à Pond Inlet. Le but de ce projet est de mieux comprendre l’état de santé de cette espèce, mais aussi de travailler étroitement avec les membres de la communauté pour mieux connaître leurs propres perspectives sur les changements rapides qui surviennent maintenant dans le nord. Sa vision de la science place donc la collaboration au cœur de la conservation.
Laurie Murrisson
Laurie Murrisson Biologiste marine de formation, Laurie Murrison est « LA » personne contact en ce qui à trait aux études sur la vie marine dans la baie de Fundy et ce depuis 1982. Laurie est née et a grandi dans l'Ouest du Canada d’abord en Alberta, puis en Saskatchewan. Elle a toujours aimé les animaux, et à l'école, elle était passionnée par la science et les mathématiques. Elle et sa famille passait parfois leurs vacances dans les Rocheuses, de sorte que Laurie pouvait voir beaucoup de grands mammifères terrestres, comme les grizzlis. Ensuite, elle a obtenue un diplôme en biologie avec concentration sur les mammifères terrestres. À la fin de son cours elle voit par hasard une affiche annonçant un cours d'étude sur les mammifères marins de la côte ouest au Bamfield Marine Lab. Elle a pensé que ce serait une bonne expérience qui avait l'air intéressant. Aujourd'hui, en plus d’être la directrice générale du Grand Manan Whale and Seabird Research Station elle dirige aussi le petit musée associé à l’organisme et guide fréquemment des groupes qui visitent l'île, comme les Elderhostel, les camps de baleines et d'autres groupes de naturalistes. Chaque été, Laurie travaille aussi comme naturaliste sur un bateau d'observation des mammifères marins. Elle a ainsi passé plus de 1000 jours sur l'eau de la baie de Fundy, avec les baleines et les requins. Sortir en expédition avec elle, c'est une merveilleuse occasion d'apprendre de sa connaissance et son expérience.
Andrew Westgate
Andrew Westgate Biologiste chargé des recherches du Grand Manan Whale and Seabird Research Station, son travail sur le requin pèlerin de la baie de Fundy a pris son envol lorsqu’il y a quelques années il décroche une subvention du Programme pour les espèces en voie de disparition de la Fédération canadienne de la faune. En association avec Laurie Murison et la station de recherche sur la vie marine de Grand Manan, ils débutent alors une série de recherches sur le poisson format géant. Ces recherches se poursuivent depuis, à chaque année en fin d’été, alors que le requin pèlerin se retrouve dans les eaux de l’archipel de Grand Manan pour y accomplir une étape importante de son cycle de vie. Andrew est venu en premier au centre de recherches comme assistant de terrain en 1989 et a mené des études scientifiques autour de Grand Manan chaque été depuis. La recherche d'Andrew se concentre sur le mouvement et l'écologie alimentaire des vertébrés marins, y compris les marsouins, les baleines, les oiseaux de mer et les requins. Un intérêt précoce en matière de technologie de marquage l'a amené à développer de nouveaux moyens électroniques pour étudier le comportement de plongée et les mouvements des marsouins. Son travail s'est élargi avec les années pour inclure des espèces comme les macareux et les requins pèlerins.
Heathear Koopeman
Heathear Koopeman Depuis 1991, Heather a passé chaque été à la station de recherche de Grand Manan. Au cours de la dernière décennie, les intérêts de recherche de Heather se sont élargis et elle travaille maintenant avec ses étudiants sur la physiologie des oiseaux de mer, des homards, baleines, requins dans la baie de Fundy autant que sur l'écologie et la conservation des requins pèlerins. Heather bénéficie d'un mélange de travail entre le terrain et le laboratoire, et croit fermement que toute personne travaillant sur un animal ou dans un écosystème devrait passer un peu de temps réellement pour le connaître. Elle bénéficie également du fait qu'elle peut interagir avec les membres de la communauté de l'île Grand Manan, s'imprégner de la connaissance locale de cette communauté de pêche dynamique. Être sur Grand Manan n'est pas seulement une partie de son travail, c'est une grande partie de sa vie. Les travaux que poursuivent Heather ensemble avec Andrew et Laurie, relativement aux requins pèlerins de la baie de Fundy constituent les premières recherches de ce type dans la région. On en sait très peu sur le requin pèlerin qui malgré sa taille se fait très discret dès qu’il disparaît de la surface. Les requins pèlerins sont également très rares. C'est pourquoi en Atlantique il est répertorié comme une espèce en péril par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.
Jeffrey Gallant
Jeffrey Gallant Officiellement, Jeffrey Gallant est… professeur d’anglais au cégep de Drummondville! Mais il a une deuxième vie, qui l’occupe à temps presque plein : plongeur, chercheur, photographe et passionné de requins (rien que ça!). Sa passion pour la plongée remonte loin : dès l’âge de 14 ans, il plongeait avec les Cadets de la Marine. Depuis, il a plongé en Amérique du Nord, dans les Caraïbes, en Afrique et en Europe. Mais il a un faible pour les eaux de l'Atlantique, la Gaspésie et du Canada : pour lui, pas besoin d’aller à l’autre bout du monde pour découvrir de la beauté et de l’exotisme! C’est par la plongée qu’il a développé une autre expertise, et surtout une autre grande passion : celle des requins. Jeffrey Gallant est aujourd’hui président directeur de l'Observatoire des requins du Québec (ORQ) ainsi que du Groupe d'étude sur les élasmobranches et le requin du Groenland (GEERG), des organismes qu’il a fondés et qu'il finance lui-même par des commandites et des partenariats de recherche. Il est aussi directeur national du Shark Research lnstitute (SRI Canada) et directeur du Shark Observation Network. Détenteur d’une maîtrise en sciences de l'environnement de l’Université du Québec à Trois-Rivières, ses recherches visent à mieux comprendre le requin et son rapport à l’environnement. Très préoccupé par le sort de ses animaux favoris, il a lancé une pétition pour qu'on interdise la commercialisation et la possession d’ailerons de requins, puisque l’intérêt pour ce produit cause un massacre planétaire – des dizaines de millions de requins sont tués chaque année, en bonne partie pour leurs ailerons.
Questionnaire
    Suivant
    Liens ressources
    Crédits
    Producteur
    JEAN-CLAUDE BELLEFEUILLE

    Scénario et réalisation
    ROGER LEBLANC

    Intervenants
    (en ordre d'apparition)

    Dr Mike James
    Kathleen Martin
    Lindsay Hatcher
    Blair Fricker
    Devan Archibald
    Pierre-Yves Daoust
    Kayla Hamelin
    Edyn d'Entremont
    Claudette d’Entremont
    Suzan Lakhan-Baptiste
    Kyle Mitchell
    Laurie Murison
    Dr Andrew Westgate
    Heather Koopman
    Jeffrey Gallant
    Dre Sarah Wong

    Narration
    KARÈNE CHIASSON

    Surimpression vocale
    ALAIN CLAVETTE
    ANIKA LIRETTE
    GUY LEBLANC
    MARIE-PIERRE VALAY-NADEAU
    NASH ZANGIO
    PHYLOMÈNE ZANGIO
    SOPHIE BOUCHER

    Direction photo
    MARIO PAULIN
    MARTIN DESBIENS

    Caméra additionnelle
    MARTIN GOGUEN

    Musique originale
    SERGE ARSENEAULT

    Montage image
    DANIEL FOURNIER

    Montage en ligne et infographie
    JESSY FORSYTH
    EMMANUEL ALBERT

    Conception sonore
    SERGE ARSENEAULT

    Transcriptions / Traduction
    PRO DOCUMENTS
    ÉPILOGUE

    Directrice de production
    OANA PRESICAREANU

    Postproduction et sonorisation
    BELLEFEUILLE PRODUCTION LTÉE

    Financement intérimaire
    BANQUE NATIONALE DU CANADA
    GROUPE CINÉMA ET TÉLÉVISION

    Archives
    (en ordre alphabétique)

    Andrew Westgate
    Blair Vincent
    Canadian Sea Turtle Network
    Durland Ingersoll
    Jeff Gallant
    Radio-Canada
    Shutterstock.com
    Toby Jones

    Remerciements
    (en ordre alphabétique)

    Canadian Sea Turtle Network
    Claudette d’Entremont
    École Pubnico Ouest
    Francis Superville
    Grand Manan Whale and Seabird Research Station
    Nature Seekers


    Avec la collaboration de

    UNIS TV
    TV5
    www.UNIS.CA

    Christine Aubé, chef de la production originale
    Pierre Gang, directeur des programmes

    Produit avec la participation financière du

    Fonds des médias du Canada
    Nouveau Brunswick
    Crédit d'impôt pour production cinématographique ou magnétoscopique canadienne
    Patrimoine canadien

    Produit par
    606913 NB ltée
    une filiale de
    BELLEFEUILLE PRODUCTION LTÉE

    Membre de
    L’ALLIANCE DES PRODUCTEURS FRANCOPHONES DU CANADA
    (APFC)

    Copyright
    606913 NB ltée © 2016

    Galérie photo